Pro Bono Québec reconnaît l’importance de tous les services juridiques pro bono offerts à la population québécoise.

Si vous connaissez un avocat, un étudiant en droit ou un organisme dont la contribution mérite d’être soulignée, faites le nous savoir: info@probonoqebec.ca

________________________________________________
2013

Me Jean-François Labadie

Me Jean-François Labadie pratique en litige civil et commercial au sein du cabinet Gagné Letarte SENCRL à Québec. Dès ses études en droit, il s’implique dans la vie étudiante, agissant à titre de président de l’Association des étudiants en droit de l’Université Laval, en 2009-2010. Diplômé de l’École du Barreau en janvier 2011, il a été inscrit au tableau de l’Ordre en février 2012. À peine une année plus tard, Me Labadie représentait, pro bono, un parti politique provincial ainsi que son chef dans une injonction à l’encontre de télédiffuseurs nationaux. Me Labadie confie qu’il trouvait la situation injuste et qu’il a agi sans frais pour le jeune parti, puisque celui-ci n’avait pas les moyens d’assurer sa représentation. Il a été appelé à plaider celle-ci contre un groupe d’avocats chevronnés représentant des télédiffuseurs nationaux. Cette expérience a été à la fois la plus enrichissante et la plus stimulante de sa jeune carrière. Récemment, il a également assisté un agriculteur à préparer son mémoire d’appel suite à une décision du TAQ. L’agriculteur était au bord de la faillite suite à ses démêlés judiciaires. Me Labadie s’est dit profondément touché et a senti le besoin de lui offrir ses services pro bono. Suite à ces implications, il recevait, dans le cadre du Gala des Maîtres 2013, le Prix du Jeune Barreau de Québec dans la catégorie « Pro bono / Implication sociale ». Malgré son jeune âge et sa jeune carrière, Me Labadie est déjà un exemple en matière d’implication sociale.

________________________________________________

Me Jean-Philippe Lincourt

Membre du Barreau du Québec depuis 2004, Me Jean-Philippe Lincourt pratique au sein du cabinet Lavery, à Montréal. Il exerce principalement dans les domaines du litige commercial, des recours collectifs, du droit des assurances et de la responsabilité professionnelle. Me Lincourt a accepté un mandat, dans le cadre du programme pour les causes d’intérêt public de Pro Bono Québec, dossier auquel il a consacré plus de 200 heures. L’ensemble des objectifs fixés par le client dans cette affaire ont été atteints, celui-ci ayant obtenu, après plus de deux années de démarches, exactement ce qu’il cherchait dès le premier jour. Si le client n’avait pas bénéficié d’un avocat pro bono, il aurait eu à débourser des sommes en honoraires extrajudiciaires supérieures à la somme en litige.

Selon Me Lincourt, la situation de son client illustre bien les problématiques d’accès à la justice auxquelles font face plusieurs citoyens; il s’agit d’un exemple clair du rôle bénéfique que peut jouer le travail pro bono. Me Lincourt participe depuis 2007 au programme de l'Association du Barreau canadien offrant de l'éducation juridique dans les écoles secondaires relativement aux Chartes québécoise et canadienne et depuis 2010, il s’est joint au rang du Comité citoyenneté et chartes qui administre ce programme.

________________________________________________

Me Richard Neil Goldman

Me Richard Neil Goldman a consacré sa vie professionnelle à l’amélioration de l'accès à la justice pour les membres les plus vulnérables de la communauté montréalaise. Au cours des 24 dernières années, Me Goldman a soutenu et défendu les droits des réfugiés, des locataires, des prestataires d’aide sociale et autres groupes de personnes pour qui l’accès à des services juridiques est limité.

Par son travail auprès des organismes communautaires tels que le Projet Genèse (avocat salarié), la Clinique de Solutions Justes de la Mission communautaire de Montréal (avocat superviseur), le Comité d'aide aux réfugiés (coordonnateur) et l'Association multi-ethnique pour l'intégration des personnes handicapées du Québec (conseiller juridique pro bono), la généreuse vision du droit de Richard Neil a permis à d'innombrables personnes d'accéder aux recours en justice appropriés, sans égard à leur origine et à leurs ressources financières.

Pro Bono Québec salue la généreuse contribution de Me Goldman!

________________________________________________

2012

Me Dominique-Anne Roy

Me Dominique-Anne Roy pratique le droit du travail au sein du cabinet Beauvais Truchon à Québec. Dès son jeune âge, elle a mis de l’avant des valeurs de solidarité et d’entraide en s’impliquant dans sa communauté. Diplômée du Barreau en 1996, elle a cofondé en 2002 Avocats sans frontières Canada (ASFC), une ONG de coopération internationale qui a comme mission de renforcer la défense des droits fondamentaux des groupes les plus vulnérables en améliorant l’accès à la justice et en offrant de la représentation juridique. Me Roy a été responsable de projets d’ASF en Afghanistan et en Haïti. Depuis janvier 2012, elle a conclu, sous l’égide de Pro Bono Québec, des ententes de partenariats pro bono avec la direction d’ASFC et avec le Centre jeunesse de Québec, au terme desquelles elle offre ses services pro bono aux organismes.

Elle contribue au rayonnement de la profession et au développement du droit par des conférences et de la formation. Elle siège présentement sur le conseil d’administration de Pro Bono Québec, le comité de liaison avec la Cour d’appel du Barreau de Québec et elle est aussi membre du Conseil consultatif de la Faculté de droit de l’Université Laval. Me Roy a reçu plusieurs prix et distinctions soulignant son implication sociale au cours de sa carrière. Elle a récemment reçu le prix de l’«avocat pro bono canadien 2012», lors de la Conférence nationale sur le pro bono. Elle a aussi reçu le prix «Justicia» décerné par la Faculté de droit de l’Université Laval en 2006, le prix «Claire L’Heureux Dubé», remis en 2006 par la Chaire d’études Claire Bonenfant de l’Université Laval et le prix « Louis-Philippe Pigeon » décerné par le Jeune Barreau de Québec en 2002. Me Dominique-Anne Roy est un exemple d’implication sociale et c’est grâce à la généreuse contribution de gens comme elle que nous nous dirigeons vers un monde meilleur.

________________________________________________

Me Raphaël Barchichat

Pro Bono Québec tient à souligner l’implication sociale remarquable de Me Raphaël Barchichat, avocat fiscaliste travaillant pour le cabinet comptable KPMG LLP, à Montréal. Celui qui a été l’un des trois finalistes pour le prix de l’Avocat de l’année 2011 de l’Association du Jeune Barreau de Montréal (AJBM) dans la catégorie Pro bono / implication sociale, alloue depuis son jeune âge un temps considérable à œuvrer pour les causes qui lui tiennent à cœur.

À l’heure actuelle, Il est cofondateur et directeur du Programme Don Espoir Cancer, organisme sans but lucratif qui vient en aide aux enfants québécois atteints de cancer en leur remettant une perruque naturelle gratuite. En plus d’être bénévole dans divers sous-comités, Me Barchichat siège sur le conseil d’administration de la Fondation Québécoise de la Maladie Coeliaque, de la Congrégation Or Shalom et de la Garderie Or Maïmonide. Il est aussi coach et évaluateur de projets bénévoles à la Fondation du maire de Montréal. De plus, il accepte des mandats à titre de personne ressource professionnelle via l’organisme Bénévoles d’Affaires.

Bref, l’implication sociale fait partie intégrante de la vie de Me Raphaël Barchichat qui explique que le bénévolat : « c’est prendre plaisir à s’impliquer dans ce qui vous passionne vraiment ».

________________________________________________

Me Chantal Beaubien

Pro Bono Québec est fier de présenter Me Chantal Beaubien, récipiendaire du prix Avocate de l'Association du Jeune Barreau de Montréal (AJBM) de l'année 2011 dans la catégorie Pro Bono / Implication sociale, une jeune avocate dont le parcours semble guidé par la volonté d’améliorer le sort des communautés d’ici et d’ailleurs. Alors qu’elle était encore étudiante, Chantal Beaubien offrait déja du temps pro bono à diverses cliniques juridiques de Montréal de même qu’à l’Aide juridique de Montréal, en plus d’avoir fondé un organisme venant en aide aux demandeurs d'asile.

Une fois avocate, elle part au Cambodge pour œuvrer auprès d’une ONG de défense des droits humains. Elle y demeure pendant cinq ans, au cours desquels elle met son expertise légale au profit du développement social de ce pays d’après-guerre. Elle travaille bénévolement sur un programme national de sensibilisation des victimes du régime Khmer Rouge pour le Tribunal des Nations Unies, puis à la Chambre de première instance du Tribunal Khmer Rouge de l'ONU.

Elle agit également à titre de procureur dans un cabinet de droit international pendant trois ans où elle contribue au respect de la primauté du droit dans le secteur privé tout en poursuivant son implication pro bono dans les dossiers d’ONG. Dans les prochaines semaines, elle partira pour Jérusalem où elle participera à un programme de développement socio-économique dans les territoires palestiniens à l’initiative des Nations Unies.

Voilà un exemple inspirant d’une juriste pour qui l’implication sociale n’a pas de frontières!

________________________________________________

2011

Projet Genèse

Depuis 34 ans, le Projet Genèse ouvre grandes ses portes aux individus et aux familles qui sont aux prises avec des problèmes de logement ou d’accessibilité aux programmes gouvernementaux, tels que l’aide sociale, les pensions de vieillesse et les prestations pour enfants. Au cœur de la communauté Montréalaise pluriethnique du quartier Côte-des-Neiges, l’organisme offre un service individuel sans rendez-vous disponible quatre jours par semaine. C’est avec une approche alliant le droit et le travail social que son équipe rend un service d’information juridique, de référence et de défense des droits sociaux. L’année dernière, six employés, 60 bénévoles et une douzaine de stagiaires ont réalisé plus de 10 700 interventions en personne et quelque 9 300 par téléphone. Par son expertise reconnue, la qualité de ses services et la générosité avec laquelle travaillent ses intervenants, le Projet Genèse constitue un maillon fort en matière d’accessibilité à la justice.

________________________________________________

Me Tricia Kuhl

Nous soulignons le travail exemplaire de Me Tricia Kuhl qui œuvre bénévolement auprès de l’organisme Portage qui se voue à la réinsertion sociale des toxicomanes en offrant des programmes adaptés aux adolescents, mères de jeunes enfants, adultes et toxicomanes souffrant de problèmes de santé mentale. En plus de siéger sur le conseil d’administration de l’organisme, Me Kuhl offre de l’assistance juridique sur des questions concernant le droit des affaires, le droit commercial et la propriété intellectuelle.

Me Kuhl fut récipiendaire du Prix pro bono 2009 des Jeunes avocats et avocates de l’Association du Barreau canadien (ABC). Ce prix récompense annuellement un jeune avocat canadien ayant offert des services juridiques gratuits exceptionnels à la collectivité. Selon Me Sarah Kingler, ex-présidente des Jeunes avocats et avocates de l’ABC : «Tricia personnifie ce qui peut être fait en matière de bénévolat et elle prêche par l’exemple, par son enseignement, son mentorat et son tutorat.»

Me Tricia Kuhl est avocate au sein du cabinet Blake, Cassels & Graydon LLP où elle pratique essentiellement en droit commercial, droit des sociétés, sciences de la vie et technologies et télécommunications.

________________________________________________

Me Pascale Gouin

Nous soulignons le travail remarquable de Me Pascale Gouin qui oeuvre bénévolement à titre de conseillère juridique auprès du Club des petits déjeuners du Québec. Depuis maintenant 12 ans, elle s’investit auprès de l’organisme en apportant une aide professionnelle qui s’est amplifiée avec le temps et qui est très précieuse pour eux. La mission de l’organisme lui tient à cœur et c’est pourquoi elle a offert un nombre croissant d’heures bénévoles au cours des années. Depuis un peu plus d’un an, en plus d’effectuer des mandats pro bono, elle occupe une place au sein du conseil d’administration. Me Gouin fait la preuve que l’implication des membres de la profession au sein d’organismes philanthropiques est enrichissant pour tous. En plus d’apporter un appui précieux à l’administration de l’organisme, elle permet à ceux qui les côtoient de se réconcilier avec la profession d’avocat.

Me Pascale Gouin est associée au sein de l’étude Legault, Joly, Thiffault où elle pratique essentiellement en litige et résolutions de conflits.

________________________________________________

Me Paul St-Pierre Plamondon

Me Paul St-Pierre Plamondon est vice-président et coactionnaire au sein de l’étude Delegatus depuis 2009 où il exerce en litige civil et commercial. Il est titulaire d’un MBA de l’Université d’Oxford, d’un baccalauréat en droit civil et en common law de l’Université McGill et d’un certificat en droit international de l’Université Lund en Suède. Au cours de son parcours académique, Me St-Pierre Plamondon a reçu plusieurs récompenses dont le Prix William Kagan pour excellence en droit immobilier, le Prix Wainwright pour meilleure contribution écrite en droit civil et la Bourse J. McGill en qualité de leader dans la communauté.

En 2008, il devient co-fondateur de Génération d’Idées, un organisme à but non lucratif qui vise à donner une voix à la relève dans un contexte non-partisan et indépendant. En 2009, il a effectué une tournée de 19 villes du Québec pour rencontrer la relève québécoise afin de connaître les enjeux qui les préoccupent. De cette démarche est né un essai qu’il a publié en février 2010 : « Des jeunes et l’avenir du Québec : les rêveries d’un promeneur solitaire ». En novembre 2010 lors du Gala de l’Association du Jeune Barreau de Montréal (AJBM) « Les Leaders de demain », il a reçu le prix dans la catégorie Pro bono/Implication sociale.

________________________________________________

Me J. Vincent O’Donnell

Me J. Vincent O’Donnell est associé au cabinet Lavery, à Montréal, où il pratique depuis 1957. Diplômé de la Faculté de droit de l’Université McGill, Me O’Donnell se spécialise en responsabilité professionnelle, litige commercial et civil, recours collectifs et droit des assurances. En 1972, il fut nommé Conseiller de la Reine. Il a été membre et président du Comité de liaison de l’Association du Barreau canadien avec la Cour Suprême du Canada.

Juriste d’exception, il a publié de nombreux articles, prononcé une foule de conférences et transmis ses connaissances au sein de diverses universités canadiennes. Me O’Donnell est très impliqué auprès des différentes institutions du milieu juridique et il a su se distinguer auprès de ses pairs. Il a reçu la Médaille du Barreau du Québec (1999), a été nommé avocat émérite (Ad.E.) en 2007 et a reçu le Prix du président 2008 de l’Association du Barreau canadien. De plus, il figure dans l’édition 2010 du répertoire Best Lawyers in Canada dans ses domaines de pratique et a été nommé Avocat de l’année 2010 pour les régions de Montréal et Québec dans la catégorie Responsabilité des dirigeants et des administrateurs.

Depuis plusieurs années, il s’investit auprès de plusieurs entreprises d’économie sociale chapeautées par Centraide. Que ce soit à titre de conseiller auprès de l’administration de l’organisme Les fourchettes de l’espoir, membre du conseil d’administration de Projet 80 ou en tant qu’avocat qui influence son réseau et apporte une aide juridique bénévole, Me O’Donnell apporte un soutien et une expertise qui sont essentielles pour ce milieu qui dispose de peu de ressources financières.

Me O’Donnell est un exemple à suivre et démontre qu’il est possible d’être reconnu pour ses compétences professionnelles tout en trouvant le temps de s’impliquer bénévolement.

________________________________________________

2010

Mes Éric Downs, Jean-Marc Fradette et Marco Labrie

Me Éric Downs pratique au sein du cabinet Downs Lepage à Montréal. Il est un auteur prolifique et un conférencier recherché. Me Jean-Marc Fradette est le membre fondateur de l’étude Fradette et Associés à Chicoutimi. C’est un avocat engagé et combatif. Me Marco Labrie exerce en pratique privée. Il a été bâtonnier du Barreau de Longueuil en 2009-2010.

Ce sont trois criminalistes chevronnés, leur pratique étant plus particulièrement axée vers les dossiers en matière d’infractions reliées à la conduite d’un véhicule automobile. Ils ont été mandatés par l’Association Québécoise des Avocates et Avocats de la Défense (AQAAD) et le Barreau du Québec afin de demander la permission d‘intervenir dans le cadre d’un débat constitutionnel portant sur des modifications apportées au Code Criminel, lesquelles constitueraient une atteinte au principe de la présomption d’innocence.

Les interventions ont été accueilles en mars 2010. Le travail de ces trois avocats était particulièrement complexe puisqu’ils ont dû travailler avec des experts en toxicologie judiciaire, en pharmacologie, ainsi que des experts sur l’utilisation de différents appareils «alcootests». Leur travail d’équipe a permis d’introduire, pour la première fois au Canada, une preuve testimoniale au niveau de l’attaque constitutionnelle de ce projet de loi.

Grâce à leurs efforts et leur travail pro bono, plusieurs citoyens auraient été abandonnés à eux-mêmes n’ayant pas la capacité financière de s’attaquer à cette importante question constitutionnelle.

________________________________________________

Me Simon V. Potter

Me Simon V. Potter a été admis au Barreau du Québec en 1975 et il est présentement associé au sein du groupe de litige chez McCarthy Tétrault à Montréal. Il a fréquemment figuré dans le guide Chambers Global: The World’s Leading Lawyers for Business et dans le répertoire Canadian Legal Lexpert Directory, à titre de chef de file dans les domaines de la résolution de différends, de la réglementation et des litiges liés au commerce international, au droit commercial des sociétés, aux recours collectifs et au droit public. Me Potter était le président national de l’Association du Barreau canadien au moment où celle-ci adoptait une résolution sur le travail juridique pro bono. Plus récemment, Me Potter s’est distingué dans la cadre de l’affaire Omar Khadr, entendue par la Cour suprême du Canada en novembre 2009, où il a représenté, à titre d’avocat bénévole, l’organisme Avocats sans frontières (ASF), ainsi que le Barreau du Québec et le Groupe d’études en droits et libertés de l’Université Laval (GEDEL).

________________________________________________

Me Mathieu Piché-Messier

Me Mathieu Piché-Messier est associé au Cabinet Borden Ladner Gervais à Montréal où il exerce au sein du groupe de litige commercial. Il a été admis au Barreau du Québec en 1998 et est diplômé de la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke. Il a occupé le poste de président de l’Association du Jeune Barreau de Montréal (AJBM) en 2007-2008 où il a contribué à faire avancer plusieurs projets de services juridiques pro bono. Il a aussi favorisé la participation de son cabinet au programme de consultations juridiques gratuites à la Cour des petites créances. Il fait partie du comité pro bono de son cabinet et supervise plusieurs dossiers pro bono. Me Piché-Messier est le rédacteur initial de la «Déclaration concernant la création du Centre Pro Bono Québec» et de ses Règlements généraux.

Sa participation comme membre du Conseil d’administration de nombreux organismes et entreprises démontre son implication dans la communauté. En outre, il est très présent dans diverses organisations du milieu juridique. Me Piché-Messier a publié plusieurs articles dans son domaine de pratique et il est coauteur d’un livre de doctrine intitulé : «L’injonction et les ordonnances Anton Piller, Merava et Norwich». En 2010, Me Piché-Messier fut parmi les candidats finalistes pour la Médaille de Saint-Yves remise annuellement par Pro Bono Québec pour souligner l’apport exceptionnel d’un avocat ou d’un étudiant en droit en matière de services juridiques pro bono.

________________________________________________

Marc-Antoine Cloutier

Nous sommes fiers de souligner l'excellent travail et l'implication sociale exceptionnelle de Monsieur Marc-Antoine Cloutier, étudiant au baccalauréat en droit à l'Université du Québec à Montréal. Au printemps 2009, il a fondé Juripop, organisme pour lequel il agit toujours en tant que président directeur. L’organisme a pour objectif principal de permettre à des citoyens qui ne sont pas admissibles à l’Aide juridique, sans être en mesure de payer pour la défense de leurs droits, de recevoir bénévolement des services juridiques.

Depuis 2009, Monsieur Cloutier est vice-président du Complexe Le Partage, un organisme communautaire venant en aide aux plus démunis. Il a fondé en mai 2010 l’aile jeunesse de la Chambre de commerce et d’industrie Royal-Roussillon dont il est le président. Il siège en cette qualité au Conseil exécutif ainsi qu’au Conseil d’administration de la même Chambre. Déjà lauréat d’une bourse du millénaire récompensant l’implication sociale, en 2010, Monsieur Cloutier fut candidat au titre de jeune leader d’affaires socialement responsable lors du Gala Arista organisé par la Jeune Chambre de Commerce de Montréal, candidat à la Médaille Saint-Yves remise par Pro Bono Québec lors de la soirée reconnaissance des avocats émérites afin de souligner l’implication bénévole pour la cause de la justice au Québec et finalement, finaliste au concours Forces Avenir récompensant les projets novateurs issus de la communauté étudiante universitaire. L’ensemble de ces projets étant réalisés à titre bénévole, Monsieur Cloutier travaille à titre d’attaché de presse pour François Rebello, député de La Prairie et porte-parole de l’opposition officielle en matière de Travail.

________________________________________________

Me Jared Will

Me Jared Will est diplômé de l’Université McGill, en philosophie et en droit, où il a remporté de nombreux prix et bourses. Il est membre du Barreau du Québec depuis 2006 et il pratique seul en droit de l’immigration, de la protection des réfugiés ainsi qu’en droit criminel. Dans le cadre du programme Pro Bono Students Canada-McGill, il supervise des étudiants en droit qui collaborent au Centre des travailleurs et travailleuses immigrant(e)s et à Action Santé Travesti(e)s et Transsexuel(le)s du Québec. Me Will offre régulièrement ses services, gratuitement, aux personnes sans statut légal, aux organismes communautaires et aux militants politiques qui font face au système judiciaire dans le but de protéger et de promouvoir la dignité humaine dans les procédures judiciaires et dans toute la société.

________________________________________________

2009

Me Renée Vézina

Le 13 mai dernier, Me Renée Vézina, vice-présidente aux affaires juridiques du Groupe Immobilier Oxford, a reçu le prix pro bono de l'Association du Barreau canadien, division Québec. En 2000, Me Vézina a mis sur pied la Fondation Oxford Québec, un organisme de bienfaisance ayant pour mission d’aider les jeunes des milieux défavorisés et les enfants malades ou vivant avec un handicap de la grande région de Montréal. À l’été 2003, la Fondation Oxford Québec est devenue la Fondation immobilière de Montréal pour les jeunes (FIMJ), dont Me Vézina assume depuis la présidence du conseil d’administration. Cet organisme a réussi à amasser plus de 1 350 000 $ au sein de la communauté immobilière pour aider les jeunes.